G20/FSB: les crypto-monnaies inoffensifs pour la stabilité financière mondiale

G20/FSB: les crypto-monnaies inoffensifs pour la stabilité financière mondialecrypto-monnaieblockchain

G20/FSB: les crypto-monnaies inoffensifs pour la stabilité financière mondiale

La réunion du G20 qui se tient lundi et mardi de cette semaine est l’occasion pour plusieurs pays, dont la France, de parler de leur inquiétude face au développement des crypto-monnaies. La réunion du G20 est aussi l’occasion de discuter de la meilleure façon de réguler ce secteur.

A cet effet, Bruno Le Maire a déclaré il y a quelques semaines qu’il parlerait des crypto-monnaies lors de la réunion du G20. Il va proposer de mettre sur pied un groupe de travail qui va élaborer un cadre règlementaire pour réguler l’utilisation des crypto-monnaies. En réponse à la demande de plusieurs pays qui veulent donc une meilleure règlementation sur les crypto-monnaies, le Conseil de Stabilité Financière (Financial Stability Board, FSB), organisme chargé par le G20 pour prendre en main les réformes après la crise de 2007-2008 a rejeté la demande de ces pays. Dans une lettre datée du 13 mars, et publiée hier, Mark Carney, président du FSB, a déclaré qu’à ce jour, l’utilisation des crypto-monnaies n’était pas une menace sur la stabilité financière mondiale. Il explique dans cette lettre que le FSB a bien étudié le développement des crypto-monnaies car cela ne représente qu’une infime partie du secteur financier car la crypto-monnaie représente moins de 1% du PIB. 

Il dit à ce sujet que «Leur petite taille et le fait qu’ils ne se substituent pas à la monnaie et qu’ils sont très peu utilisés pour l’économie réelle et les transactions financières ont limité les liens avec le reste du système financier » Ainsi, si la crypto-monnaie ne représente pas une menace dans l’état actuel des choses, Mark Carney reste prudent et ajoute : «Néanmoins, le marché continue d’évoluer rapidement, et cette évaluation initiale pourrait changer si les crypto-actifs venaient à être plus largement utilisés ou interconnectés avec le cœur du système financier […]

Les crypto-actifs soulèvent des questions concernant la protection des consommateurs et des investisseurs, mais aussi du fait de leur utilisation pour des activités illégales, les autorités nationales ont commencé à se pencher sur ces questions, mais étant donné la nature mondiale de ces marchés, une plus grande coordination est justifiée » Ainsi, même lorsque Mark Carney quittera son poste au FSB l’année prochaine, l’organisme gardera sa ligne de conduite et le successeur de Mark Carney superviserait un régulateur qui se penchera plus sur les règles déjà existantes plutôt que d’en créer de nouveaux selon la demande des pays qui veulent une régulation : « Comme le travail du FSB, qui vise à combler les lignes de faille ayant causé la crise financière, s’approche de son terme, ce dernier va davantage se concentrer sur la mise en œuvre et l’évaluation rigoureuse des effets des réformes approuvées par le G20 » ajoute le président du FSB.

Les commentaires à propos de cette actualité